Notre Dame de la Confiance, Veille sur nous.

Article rédigé par Florence Givelet, auteure de « Louis et Aimée »

« Automne 2015, nous attendons un petit bébé pour notre plus grande joie et les mois passant nous imaginons qui pourrait être le parrain et la marraine de ce petit.

Il s’agit de notre 4ème enfant et nous avons la chance d’avoir pu baptiser les trois premiers, pourtant, cette fois-ci, nous nous sentons guider à accomplir un véritable chemin intérieur pour réaliser ce choix.

Qu’attendons-nous de ceux-ci ? D’être présents physiquement lors des fêtes familiales, de gâter notre enfant, de le guider dans la vie, d’être des relais dans la Foi ?

En évoquant, en couple, avec cœur toutes ces questions, notre réponse est presque unanime ; une évidence : nous aimerions un parrain et une marraine qui prient inlassablement pour notre enfant.

Notre réalisons de manière profonde qu’il s’agit de notre désir le plus cher, comme s’il ne pouvait pas exister de cadeau plus grand que celui-là pour notre enfant.

Nous choisissons José-Ramon un ami espagnol et Mariana ma belle-sœur ; le choix est très facile car par leur exemple, nous nous sentons appelés à prier.

Louis naît le 8 mai 2015, sa vie commence avec un mois de néonatologie et je suis moi-même hospitalisée pendant 1,5 mois en fin de grossesse.

Avant-même de naître, ce bonhomme si petit avait déjà besoin de leurs prières.

À ce moment-là, nous sommes loin d’imaginer que l’hôpital deviendra notre deuxième maison pendant de longs mois.

Juillet 2015, Louis est baptisé par une éclatante journée.

À Maastricht se trouve la Basilique « Onze Lieve vrouw » avec une petite chapelle au-dessus de laquelle est inscrit en lettres d’or : « Ne passe pas ici sans dire un « Je vous Salue Marie » »…Louis est présenté à cette Vierge devant nos familles et amis mais aussi devant tous ces passants qui y déposent presque 2000 bougies par jour.


Basilique « Onze Lieve vrouw »

Un moment extrêmement émouvant pour moi…devant Marie, nous partagions Louis.

En sortant de cette église, nous recevons un présent de la part de son parrain et de sa marraine, nous ouvrons le petit écrin et découvrons une médaille d’une douceur infinie.

« Notre Dame de la Confiance »

Ô Notre Dame de la confiance,

nous avons tant besoin de toi à nos côtés pour notre Louis.

Louis est atteint d’un syndrome rare, confiance,

Louis sera hospitalisé si souvent, confiance,

Louis est atteint de différents handicaps, confiance,

Louis bouscule notre famille et nos certitudes, confiance,

Louis se développe lentement, confiance.

Aujourd’hui, quand je regarde cette médaille offerte à notre Louis le jour de son baptême, je ne peux m’empêcher de penser que Marie veille sur nous depuis le début, elle nous appelle à la confiance, à l’espérance, à la paix,  à la joie.

Parfois même je ris à son pied de nez, je l’entends nous chuchoter à l’oreille :

« Bon, ok les enfants, elle n’est pas toujours simple votre vie avec Louis, mais je suis là depuis le début, hein » ! Ou encore : « Bon, je savais que vous auriez besoin de me faire confiance les chéris » !

Louis, toi, le petit, le doux,

toi qui portes cette médaille scintillante autour du cou, tu l’offres (t’offres) à notre regard.

Tu nous pousses à nous abandonner à la confiance en Marie.

Tu nous aides à accepter de ne pas pouvoir tout maîtriser.

Un jour, peut-être, en grandissant, ta vie sera plus difficile, alors, nous porterons cet insigne « Notre Dame de la Confiance » pour toi, pour qu’à ton tour tu regardes Marie et qu’entre ses bras tendres tu puisses être consolé et inondé par l’Amour de notre maman du Ciel.

Merci José-Ramon, Merci Mariana,

Love you Marie,

Ta fille Florence Givelet, maman de Louis 4 ans. « 

Laisser un commentaire