Quels sont les différents types de médailles de baptême ?

Lorsqu’il s’agit de trouver le cadeau de baptême idéal, la recherche peut s’avérer ardue. De nombreux styles de médailles différents s’offrent à vous sur le marché. Mais connaissez-vous les différente approches dans la fabrication et les procédés techniques employés ? Afin de ne pas passer à côté du médaillon de baptême parfait, nous avons établi pour vous une liste des différents types de médailles de baptêmes pour vous accompagner dans votre choix final : la médaille frappée ou estampée et la médaille coulée (ou fondue).

Choisir sa médaille en fonction des différentes techniques de fabrication

La médaille de baptême est un bijou que le baptisé gardera près de lui toute sa vie. Il faut donc que le bijou soit d’une qualité irréprochable pour pallier à l’usure du temps. En fonction de la technique utilisée, la qualité de la médaille diffère :

La médaille frappée (ou estampée)

La technique de fabrication de la médaille frappée, également appelée estampée, est celle des grands maîtres de l’art du bijou. En effet, son processus permet un résultat aux détails exceptionnels. Son processus est le même que celui utilisé lors de la création des pièces de monnaie. Une feuille d’or est placée au creux de deux coins de métal à la forme du médaillon souhaité. Plus la plaque d’or est frappée, plus la qualité de la médaille sera grande. Cette méthode demande une extrême précision, car il faut impérativement que chaque coup soit donné à l’identique. Si la frappe n’est pas émise avec une exacte précision, le dessin sur la médaille sera « flouté ». Il faut un grand savoir-faire et une maîtrise technique pour rester parfaitement positionné. Quand le bijou est suffisamment frappé, on lui ajoute une bélière afin qu’il puisse être attaché à une chaîne. Enfin, le médaillon subit une série de traitements qui le rendront fin prêt : dorure ou argenture, puis une patine pour de parfaites finitions. Ainsi, créer une médaille à l’aide de la technique estampée demande beaucoup d’expérience et exige d’investir dans des outils de grande qualité. Autrefois fabriqués à la main, les poinçons en acier utilisés pour faire prendre à la feuille d’or la forme adéquate sont aujourd’hui réalisés mécaniquement. Vous comprenez donc pourquoi la technique de la frappe est celle qui offre un travail d’une excellente qualité. Les plus grandes maisons de prestige proposent des médailles estampées. C’est aussi ce qui explique souvent la différence de prix entre une médaille classique et une médaille frappée et finement travaillée. Découvrez également les nombreuses créations de médailles de baptême estampées par Maison La Couronne.

La médaille coulée (ou fondue)

Il existe sur le marché, un autre type de médailles de baptême dites coulées ou fondues. Deux techniques sont utilisées pour créer une médaille coulée. La première, très peu utilisée aujourd’hui, consiste à fabriquer un moule en plâtre dans lequel est gravé en creux l’image inversée du motif que l’on souhaite obtenir. L’or en fusion est coulé dans ce moule et en prend la forme. Cette méthode engendre de nombreux inconvénients, ce qui explique qu’elle soit peu fréquente. Cette technique a pour principal désavantage d’avoir besoin d’un nouveau le moule en plâtre à chaque utilisation. Une seconde méthode offre une alternative plus intéressante. Le procédé dit de « fonte à cire perdue » permet de fabriquer un plus grand nombre d’exemplaires et de récupérer les matériaux du moule, pour les réutiliser par la suite. Ce procédé permet de fabriquer plus rapidement les bijoux et à moindre coût mais engendre souvent une qualité moindre. Le résultat par le biais de ces deux méthodes n’égalera jamais celui de la médaille estampée, qui est le fruit d’un travail de finesse et de précision.


  • LIVRAISON 48 HEURES
    Colis assurés, remis contre signature
  • Service client à l'écoute
    04 96 10 33 19 Lundi - Vendredi 9h - 17h
  • Paiement sécurisé
    Plateforme cryptée, système 3D Secure