GRAVURE À LA MAIN

A l’heure où sur la plupart des sites, les gravures proposées sont réalisées mécaniquement ou informatiquement à la fraise ou au laser, La Couronne fait le choix de maintenir son service de gravure à la main réalisée par un artisan graveur.

Souvent loin d’être irréprochables, les gravures “machine” offrent un résultat standardisé, qui manque d’âme, de profondeur et de grâce.

Choisir son alliance


La main du graveur qui au poinçon et sur des niveaux de l’ordre du centième de millimètre interprète la gravure et laisse sa marque artistique sur la médaille, loin de la banalisation d’une écriture en série. 

Nous évoquons ici la gravure dite en « taille douce ». Les médailles de baptême et bijoux de naissance sont gravées à main levée à l’aide d’échoppes affutées ou poinçons, burins et onglettes.

La gravure à la main est un art délicat. Il a fallu au maitre-graveur qui rend uniques vos médailles La Couronne beaucoup de temps, de pratique et de patience pour nous permettre de vous offrir aujourd’hui un service de grande qualité. Il faut une grande concentration au graveur qui travaille sur des surfaces minuscules à l’échoppe et n’a pas droit à l’erreur, gravant directement sur le métal..

Avant de graver, l’artisan prépare son motif sur un papier calque qu’il transfert sur le revers de la médaille. La ligne doit être fine et précise pour qu’il puisse ensuite la suivre avec son échoppe – ou poinçon - bien affutée.
La médaille est collée à l’aide d’une cire spéciale sur un boulet de graveur, socle sphérique qui permet au graveur de ne pas bouger le poinçon, mais plutôt l’objet qu’il grave. Le boulet repose sur un coussin creux en cuir appelé palonnier.
Une fois gravée, la médaille est nettoyée dans un bain, contrôlée par nos soins et préparée pour l’expédition.

Choisir son alliance

Les gravures sont proposées sur les médailles de baptême, mais également sur les bracelets d’identité bébé et les bijoux à personnaliser. La gravure est une technique très régulièrement utilisée en bijouterie, notamment, pour la fabrication des matrices à partir desquelles on frappe les médailles ou la gravure héraldique qui est un savoir faire très spécifique utilisé pour orner les chevalières d’armoiries.