Notre univers

Notre Univers

Le spirituel, l'art et le savoir faire se conjuguent pour vous proposer de belles sélections de médailles et bijoux religieux mais également des créations bijoux et joaillerie.

La fabrication des médailles

Pour arriver au bijou (médaille ou croix) que vous aurez la joie de découvrir dans votre écrin, de nombreuses étapes sont nécessaires !

Les médailles estampées

La première étape : trouver la source d’inspiration qui servira de base aux études préliminaires. Une fois cette inspiration trouvée, le sculpteur commence par modeler un premier relief dans de la terre ou de la cire à modeler qui a l’avantage de pouvoir recevoir de nombreuses corrections. Cette base de travail est nettement plus grande que la médaille qui sera obtenue pour travailler un maximum de détails Un plâtre est ensuite coulé à partir de ce modelage.

Choisir son alliance

Une fois le plâtre final obtenu, on en fait un moulage en bronze ou en résine très dure appelé maquette (pour tenter de préserver au maximum le plâtre, très fragile). La maquette ainsi obtenue, est fixée ensuite à un tour à réduire qui reprend le principe du pantographe et qui permet de fabriquer un poinçon (ou plusieurs si on prévoit de décliner la médaille en différentes tailles).
Le poinçon, plus dur, est ensuite enfoncé dans un bloc d’acier plus tendre pour obtenir la matrice.

C’est dans cette matrice que la médaille va ensuite pouvoir être estampée par un procédé de « frappe à balancier » : une plaque d’or est placée sur la matrice est frappée de nombreuses fois par des masses.

Choisir son alliance

Le bijou une fois estampé sera détouré pour enlever l’excès de métal, on pourra souder sur sa tranche supérieure un anneau pour la bélière qui permet de porter la médaille sur une chaine, ou percer la médaille pour passer directement la bélière à l’intérieur.

Vient ensuite le poinçonnage qui garantit la qualité du métal et la finition de la médaille qui peut être sablée, satinée, polie (brillante).

Les médailles découpées

Pour les médailles ajourées ou découpées, de type Esquisses, Signes ou Minis, on utilise une technique de découpe au laser qui permet une très grande précision dans les détails et les ajourages.

Choisir son alliance

Le dessin initial vectorisé est numérisé, l’appareil de découpe laser est ensuite programmé avec les côtes précises du bijou final. De nombreux calages sont nécessaires pour obtenir un résultat conforme aux exigences.

 

Les jetons sont découpés dans une feuille d’or, gravés d’un éventuel motif puis découpés au laser. Pour ce faire, on focalise un rayon laser qui chauffe la partie à ajourer jusqu'à évaporation de l’or.
Suivant le modèle programmé, ils sont ensuite percés et munis d’une bélière pour les porter sur un cordon ou une chaine en or puis polis pour leur donner une finition brillante ou sablés pour un aspect plus mat.

Choisir son alliance

Pour terminer, les bijoux sont poinçonnés pour garantir la qualité de l’or utilisé.

Ce sont les progrès de la technologie alliés aux techniques traditionnelles de joaillerie permettent de réaliser ces gammes de bijoux modernes aux qualités de finition irréprochables.